Le Moulin solitaire

 

Le moulin solitaire,
Sur son île de bois vert,
S’en alla souffler 
Sous un vent d’été.

Une brise trop douce
S’essouffla tout d’un coup
Sur son cadran solaire
Délabré.

La chaleur qui le prit,
Lui donna l’envie
D’oublier le temps;

Et pour quelques instants
Il rêva ce jour là, 
De partir et connaître le monde entier.


© 2016 Laura Balladur, All Rights Reserved

Please reload

Please reload